Catégorie : Non classifié(e) (Page 1 of 8)

Bonne Fête des Droits de l’Homme, ce 10 décembre 2021

A l’occasion du 73ème Anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le BVES assurant le Secrétariat Permanent de la Synergie des Organisations des Droits de l’Homme (SODH), principal Réseau en RDC, a organisé une Réunion Spéciale, en collaboration avec le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH). Les Droits de l’Homme existent en RDC : il faut les respecter, les promouvoir, les protéger et les défendre ! Pour cela, il faut continuer de prendre Action !

 

Photo d’ensemble en respectant les mesures-barrières anti COVID-19: Militantes et Militants des Droits de l’Homme, aux côtés de leurs Partenaires BCNUDH/MONUSCO, Quartier Général de la MONUSCO, 10 décembre 2021.

ACTION DIPLOMATIQUE BVES NOVEMBRE 2021

Participation au Working dinner organisé à Goma à l’occasion de la visite du Ministre Belge de la Coopération, le 26 novembre 2021. Le BVES, représenté par son Directeur, a eu l’opportunité de présenter son travail (de contribution à la prévention du recrutement et à l’utilisation d’enfants soldats, à la négociation pour leur libération, à l’accompagnement psychosocial, à la réinsertion scolaire et socio-économique des enfants soldats démobilisés), à Son Excellence Madame Meryame Kitir, Ministre Belge de la Coopération Kitir accompagnée d’une délégation importante dont Bart De Wolf, Conseillère Diplomatique, Kristina Bayingana, Conseillère RDC et Catherine De Bock, Porte-Parole ; Madame Caroline Meulders, Responsable Pays RDC de la DGD et Bastien Horemans, Expert Genre de la DGD et Madame Marie Cherchari, Porte-Parole de SPFAE ainsi que la Presse.

Le BVES coopère avec MDM et WAPA International, deux ONG activement sur le terrain en RDC. BVES compte également beaucoup d’ami(e)s en Belgique.

 

Lancement de la Campagne 16 jours d’activisme contre les violences faites aux jeunes filles, du 25 novembre 2021 au 10 décembre 2021

Le Département Femmes et Filles (DFF, en collaboration avec les Centres de Protection des Droits de la Jeune Fille (CPDJF) du BVES, lance une mobilisation communautaire pour s’attaquer collectivement contre la violence à l’égard des jeunes filles en République Démocratique du Congo.

Le BVES mène son activisme pour protéger  les jeunes adolescentes des classes défavorisées, séparées de leurs familles, ainsi que celles utilisées par les forces et groupes armés.

Ensemble, nous pouvons y mettre fin !

20 NOVEMBRE 2021 – Journée mondiale des Droits de l’Enfant

Il y a 32 ans, le 20 novembre 1989, l’Assemblée Générale des Nations Unies, adoptait la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE).

Il y a 32 ans, lorsqu’un groupe de Volontaires (Volontaires Tiers-Monde) travailleurs sociaux pour la santé, l’éducation et la protection de l’enfant (médecins, psychologues, pédagogues, sociologues, anthropologues) eurent l’inspiration de soutenir  l’application effective de cette adoption onusienne, à travers sa diffusion communautaire en République Démocratique du Congo. Le 06 mars 1992, cette action fut à l’origine de la création officielle du BVES (Bureau pour le Volontariat au service de l’Enfance et de la Santé), une organisation sans but lucratif,  originellement dédiée à la cause des droits de l’enfant, particulièrement celle des enfants ayant été victimes de la marginalisation économique et sociale ainsi que des enfants ayant été affectés par les conflits armés, séparés de leurs familles.

29 ans après, le BVES a enregistré, à son actif, tant de progrès que des défis. Des progrès grâce à des partenariats actifs noués successivement avec l’UNICEF, avec Save the Children, avec Amnesty International, avec War Child, avec la Coalition pour mettre fin à l’utilisation d’enfants soldats, avec The Global Fund for Children (GFC), avec le Fonds pour les Droits Humains Mondiaux (FDHM), avec le World’s Children’s Prize Foundation, avec la Section Protection des Droits de l’Enfant (SPE) de la MONUSCO, avec le Comité International de la Croix-Rouge-Genève (CICR), etc.

Au cours des 29 ans passés, l’activisme et la mobilisation du BVES dans le domaine de la protection des droits de l’enfant a été « total ». Faisant recours à des actions innovantes, à des initiatives et approches et apprenant toujours de l’extérieur et de son propre travail, mais aussi plaçant l’enfant au Centre de la protection de ses droits (et de ceux des autres), le BVES est devenu une des organisations de la société civile en première ligne de défense des droits de l’enfant.

Depuis mars 1992 à ce jour, ce sont 804402 enfants dont 220137 filles très vulnérables qui ont bénéficié directement du plaidoyer  et de la fourniture des services essentiels du BVES.  Le BVES défend activement les droits de l’enfant sur tous les fronts, avec la pleine participation des enfants (filles et garçons).

Exif_JPEG_420

Exif_JPEG_420

Visite de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la Suède en RDC

Une  délégation importante de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur  de la Suède en RDC, Henric Rasbrant avec Madame Sofia Hafdell, Secrétaire de l’Ambassade Assistante chargée des Affaires Humanitaires à l’Ambassade de Suède en RDC conduite par  le Comité International de la Croix-Rouge (CICR-Genève) en RDC. Le CICR travaille sans relâche depuis 1995 avec le BVES dans le domaine de la recherche et du rétablissement des liens familiaux (réunifications familiales) des enfants ayant été affectés par les conflits armés dans les pays de la sous-région des grands lacs africains (Rwanda, Burundi, Ouganda, République Démocratique du Congo, voire ci-dessous les photos de la séance de travail au  BVES et la rencontre avec les enfants libérés des groupes armés en transit dans les Centres (pour garçons) du BVES à Bukavu, ce 17 novembre 2021.

Exif_JPEG_420

Continue reading

CAMPAGNE POUR LA PAIX EN MARGE DU 21 SEPTEMBRE 2021

Le BVES, artisan de la Consolidation de la paix, a lancé, depuis le 14 septembre 2021, une Campagne d’accompagnement des enfants et des jeunes, libérés des groupes armés, vivant dans la rue  ou dans les zones affectées par les violences armées, pour développer des valeurs de paix, de tolérance et de compréhension, d’inclusion et d’égalité, du vivre-ensemble et de solidarité, mais surtout de refus des manipulations de mauvais adultes. Pour leur présent et pour leur avenir meilleur !

Le BVES bénéficie, heureusement, pour le faire du soutien des communautés de base, de la coopération avec les autorités congolaises, la MONUSCO, les organisations de la société civile et les organisations internationales intervenant dans le domaine de la défense des droits humains et de la consolidation de la paix, en République Démocratique du Congo.

« Older posts

© 2022 bves

Theme by Anders NorenUp ↑